Effets du compost de filao (Casuarina equisetifolia) enrichi sur les rendements des cultures maraichères dans la zone des Niayes au Sénégal Mamoudou Abdoul Touré, Saliou Ngom, Elhadji Faye, Diaminatou Sanogo, Malaïny Diatta

Numéro de la revue: 37
Auteurs: Mamoudou Abdoul Touré1, Saliou Ngom1, Elhadji Faye2, Diaminatou Sanogo1, Malaïny Diatta1

1Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA)- B.P : 3120 Dakar,  Route des hydrocarbures, Bel Air, Sénégal.

2Institut Supérieur de Formation Agricole et Rurale (ISFAR)- B.P : 54 Bambey –Sénégal.

Soumis le : 29/06/2017                 Révisé le : 29 /06/2018                       Accepté le : 01 /07/2018

Télécharger l’articlep2

Résumé

Une technique de compostage de la litière de filao a été mise au point et des essais agronomiques pour évaluer les performances du compost obtenu sur des cultures maraichères (laitue, oignon et navet) ont été menés. Quatre doses de compost (D1=10 tonnes à l’hectare, D2 = 20 tonnes à l’hectare, D3 = 30 tonnes à l’hectare) ont été testées et comparées avec un témoin. La qualité du compost obtenu a été appréciable avec un pH variable entre 6,63 et 7,76, un rapport carbone/azote compris entre 18,89 et 22,69 et des teneurs en phosphore comprises entre 0,11 et 0,24 %. A partir de D2, les rendements obtenus avec le compost ont été tous significativement supérieurs aux témoins pour toutes les spéculations. Le compost a montré des performances agronomiques avérées et pourrait constituer une alternative crédible à l’utilisation des engrais chimiques dans la zone des Niayes.

Mots clés: ComposLitière de filaoValeur agronomique-HorticultureNiayesSénégal.