Bouillies fermentées traditionnelles à base de céréales au Burkina Faso : diversité, technologies de production et microorganismes à potentiel probiotique associés

Numéro de la revue: Volume 25 , Numéro 2
Auteurs: Boureima Kagambèga, Hama Cissé, François Tapsoba, Adama Sawadoga, Cheikna Zongo, Yves Traoré & Aly Savadogo*

Laboratoire de Biochimie et Immunologie Appliquées, Université Ouaga 1 Pr Joseph KI-ZERBO, 03 BP 7021 Ouagadougou 03, Burkina Faso.

 

 

RÉSUME

Le but de ce travail est de fournir, à travers la recherche littéraire, les technologies de transformation des céréales locales en bouillies fermentées et les microorganismes à potentiel probiotique impliqués dans cette fermentation. Les bouillies sont vendues dans des conditions d’hygiène précaire, ce qui constitue un risque majeur de santé publique pour les consommateurs, surtout les enfants de moins de cinq ans. Le microbiote de ces bouillies est constitué de microorganismes probiotiques conférant aux consommateurs des effets  bénéfiques. Parmi ces probiotiques rencontrés dans ces bouillies, on distingue les bactéries lactiques, les levures, les moisissures et certaines souches non pathogènes d’E. coli. Ainsi la diversité technologique a un impact sur la qualité des bouillies de façon générale et aussi sur le microbiote. La maîtrise des différents procédés technologiques et l’application des bonnes pratiques d’hygiène et de production permet un contrôle de la qualité microbiologique. Les voies d’optimisation des bouillies pour les rendre plus nutritives avec des qualités microbiologiques acceptables constituent un moyen efficace d’augmentation des macronutriments et de micronutriment.

Mots-clés: Technologie, Céréales, Bouillies-fermentées, Aliments-probiotique.