Le plan d’occupation des sols (POS Sud) de Guelma: Un projet urbain et des éléments influents

Numéro de la revue: 37
Auteurs: Mohammed Cheraitia1 & Mokhtar Makhlouf21 Université 8 Mai 1945 Guelma, 24000, Guelma, Algérie.2Université des frères Mentouri , 25000, Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie.

Soumis le : 23/11/2017                     Révisé le : 21/06/2018                      Accepté le : 24/06/2018

 

Télécharger l’articlep2

Résumé

Dans le vécu du grand projet pour la ville de Guelma, dénommé « le plan d’occupation des sols Sud », une participation citoyenne est venue s’opérer, conçue initialement sous forme de financement de l’acquisition d’un logement social. Cette opportunité financière créa la ruée des habitants de la ville sur les nouveaux programmes de logement.

Cette forme de participation financière propulsera- t- elle de nouvelles pratiques urbaines? Où ne  sera-t-elle finalement qu’une expérience de conjoncture, générant une nouvelle situation que la démarche projet urbain doit gérer? Notre objectif  ici est de suivre et déterminer l’influence des éléments participation financière et concertation au sein de la démarche du dit projet urbain. Nous nous sommes rapprochés des  futurs copropriétaires par le biais d’une enquête sociologique afin de confirmer ou d’infirmer la validité de notre hypothèse de flexibilité et de complexité du projet urbain.

Ce rapprochement nous a permis de confirmer l’ajustement et l’adaptation de ce projet urbain, pour gérer les intérêts souvent contradictoires et contentieux.

Mots clés: Participation financière – projet urbain- gouvernance-instruments d’urbanisme-  concertation.